Une journée au village des femmes girafes

la vraie appellation est Padaung, mais le monde les connaît plus sous femmes girafes. Oui, oui, les femmes girafes. Vous avez bien entendu. Mais commençons l’histoire par le commencement…

 

Au nord de la Thaïlande, il existe une ville touristique bien connue, Chiang Mai. Elle est réputée pour ses massages pas cher et ses nombreux restaurants typiques (je vous recommande le restaurant birman « The Swan » qui est juste exceptionnel). Mais Chiang Mai sert également de point de départ pour les voyageurs souhaitant explorer les montagnes alentours où éléphants et village isolé au cœur de la jungle profitent des touristes curieux et assez courageux pour les rejoindre.

Un bus nous dépose sur le bas côté d’une route, puis il faut poursuivre à pied. Le guide n’a pas plus de 18 ans et malgré son embonpoint, il est rapide et ne subit aucunement l’inconfort de la marche dans la jungle ni de la chaleur torride qui épuise la plupart de notre groupe. Plusieurs pauses sont nécessaires pour que les touristes reprennent leur souffle. J’en profite pour m’aventurer un peu plus profond dans la jungle et j’ai la chance de voir quelques merveilles… 

Cherchez bien la petite grenouille. Elle est là, juste sous vos yeux...

Cherchez bien la petite grenouille. Elle est là, juste sous vos yeux…

Mais enfin, le groupe repart et une vingtaine de minutes passent. Soudain, le guide me regarde, sourit, puis se met à courir à travers la jungle épaisse.

« Ah ouais ? Ok je relève le défi ! »

Je le suis en courant de toutes mes forces et manque de me ramasser une fois ou deux dans cette jungle luxuriante.

Jungle épaisse thaïlandaise près du village Padaung

Jungle épaisse thaïlandaise. Essayez de courir là-dedans !

Mais finalement, je le rattrape et nous nous laissons glisser depuis une pente boueuse qui nous amène à un sentier en contrebas. Un serpent, terrifié par notre arrivée fracassante, s’enfuit à toute vitesse dans les buissons sous nos yeux ébahis. Le guide me montre du doigt une forme orangée au loin. Ah, je distingue le village !

Et quel village ! Composé d’une quinzaine de cabanes en paille et en bambou, le village en mets deux à disposition en guise de dortoir pour le groupe. Mais je ne me suis pas rendu tout de suite au dortoir. Je préférais explorer les alentours avec le guide qui me montrais les éléphants et les Padaung, les femme girafes de la tribu des longs-cous.

fille padaung au village des femmes girafes, en Thaïlande

fille padaung créant des bijoux à la tresseuse, dans le village des longs-cous

Mais pourquoi ce nom d’ailleurs ? Bonne question. Le collier en laiton qu’elle porte depuis toute petite enroulé autour de leur gorge et ne retire jamais pèse sur la nuque et le cou qui prends des proportions démesurées, telle celui des girafes. Tant et si bien que passé un certain âge, elle ne peuvent plus vivre sans le collier, leur cou n’étant plus assez solide pour subsister par lui-même. L’origine de cette coutume perpétuée par la tribu des longs-cous demeure un mystère à part entière…

 

Le tour du village continue et Ah ! Voilà les plantes sensitives (la mimoca pudica, ma préférée !) qui pousse aux quatre coins du village. J’adore jouer avec ces plantes !

Oui mais voilà. En retournant aux cabanes, je réalise que le dortoir est complet. Aie, je sens le camping sauvage venir, avec les bestioles les plus extraordinaires qui vont avec dans ces contrées éloignées.

Argiope versicolor, l'araignée qui fait la croix au nord de la Thaïlande, loin dans la jungle

Argiope versicolor, l’araignée qui fait la croix

Oui, voilà, l‘Argiope Versicolor est un très bon exemple des bestioles des plus uniques.

« Aucun problème ! me répond le guide. Une cabane perso est disponible dans ce cas là. »

Yeah, j’ai ma propre cabane ! Dame Fortune me sourit.

Mais parlons de notre groupe. Il y a quatre espagnols, deux flamandes et deux irlandaises ainsi qu’une famille marseillaise. Le courant passe tout de suite dans notre groupe et nous passons l’après-midi ensemble. On se balade avec les éléphants, ceux qui veulent monter le font, et pour terminer en beauté, un petit bain dans la rivière à nettoyer les éléphants heureux comme tout. Si jamais l’expérience vous tente, retenez juste ce conseil : mettez-vous en amont lors de la baignade. Les éléphants se fichent que vous soyez en dessous d’eux quand l’appel de la nature retentit. il faut avoir de bon réflexe !

Eléphant d'Asie au village des femmes girafes, non loin de Chiang Mai

Eléphant errant paisiblement dans le village des femmes girafes

À la nuit tombée, nous avons le droit à un spectacle traditionnel où tout le village danse et joue de la musique en l’honneur des invités. C’est vraiment sympathique.

Une fois le spectacle terminé et le village endormi, les espagnols, les deux irlandaises et moi jouons aux cartes à la lumière d’une lanterne jusqu’à ce que la nuit soit bien avancée. Avant de partir se coucher, nous admirons le ciel. Le village n’a pas l’électricité et le prochain village étant à des kilomètres, la voute céleste est parsemée d’étoiles comme je l’ai rarement vu. C’est un spectacle tout simplement sublime.

C’est la nouvelle lune et la nuit est envahie par les ténèbres les plus totale. La seule lumière dont nous disposons est celle de nos lampes torche (ou du portable). Pour retourner à nos cabanes respectives, il faut prendre soin de ne pas trébucher !

Je m’allonge sous ma moustiquaire et bercé par le chant des insectes tropicaux et des oiseaux nocturnes, je m’assoupi.

Un bruit sourd faisant trembler le sol et les murs de ma cabane me réveille en sursaut.

« Qu’est ce que c’est ! » murmurais-je d’une voix à moitié endormie avant de me rendormir.

Un barrissement puissant résonne dans toute la vallée et m’extirpe à nouveau du sommeil.

Ah, ce n’est qu’un éléphant et ses lourdes pattes ! Je n’ai pas vraiment l’habitude d’être réveillé par un bruit pareil ! Le jour n’est pas encore levé et la journée d’hier a été longue, j’aurais bien besoin de quelques heures de sommeil de plus !

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me prévenir
avatar
wpDiscuz