Continent blanc : 7 eme jour, partie 1

Antarctique

Jour 7

 Date : 14 Décembre 2013 – Heure : 07:00 – Situation : Gerlache Strait

Latitude : 64° 35.3’ S – Longitude : 62° 38.5’ W

Miles navigués depuis Ushuaia : 869 – Prochaine destination: Orne Harbour

Lever de Soleil : 02:24 – Coucher de Soleil : 23:44 – Pression Barométrique : 975

Température Air / Eau : 0° C/ 0° C – Direction et Vitesse du Vent : 4m/s – 10°

Vitesse et Direction du Navire : 5.0 KN -244.0°

Chaque jour qui passe me paraît être un mois complet. J’ai du mal à me souvenir. Quel jour ai-je fait le camping ? Était-ce hier ? Et le sommet de la montagne ? Était-ce ce matin ?

Aujourd’hui sera différent d’hier, je peux l’assurer.

Je prends le petit-déj avec Ronald et Jackie, deux hollandais. Nous nous croisons uniquement au moment des repas car ils ont choisi de prendre les kayaks au lieu des Zodiaks et passent donc la majorité de leur temps sur l’eau. L’expérience est incroyable à n’en point douter, elle est même référencée dans « l’Adrenaline Junkie Bucket List » de la BBC, liste des choses les plus incroyables à faire dans sa vie (le surf volcanique au Nicaragua en fait également partie). Mais je préfère passer plus de temps sur le continent gelé et moins sur ses eaux, même si elles sont parfois pleines de surprise …

antarctique-manchot-iceberg

Tous à l’eau !

Une fois repus, ils sautent sur leurs kayaks et moi sur le Zodiak.

Sur terre, une fois n’est pas coutume, David part en quête d’escalade. Mais pas tout de suite. Cette fois, il faut attendre les autres car nous allons faire quelque chose de particulier au sommet. Il s’agit du seul endroit où l’on peut glisser la tête la première jusqu’en bas !

 Nous sommes nombreux à tenter l’expérience et David, ayant accompli son devoir de guider tout le monde, a quartier libre.

D’un signe de tête discret, il me demande de le suivre et nous en profitons pour explorer les pics abrupts quasiment infranchissables.

expedition-montagne-antarctique

Au sommet et vu sur la baie !

Quelques personnes nous ont aperçu et commencent à suivre nos pas. David sort le pic à glace pour leur faciliter l’accès et nous sommes forcés de ralentir la cadence. Lorsqu’il voit un homme âgé perdre l’équilibre sur la pente verticale qu’on venait tout juste d’escalader, il ordonne à tout le monde de rebrousser chemin, jugeant le sentier bien trop dangereux.

« Tout les deux on y serait allés mais pas avec autant de personnes, surtout ceux n’ayant aucune idée de leurs limites … » me souffle-il à voix basse, dépité.

Dommage. Mais bon, c’est le risque quand on est en groupe, ne pas pouvoir faire ce qu’on veut. Le jour où j’aurais mon propre bateau capable de traverser le passage de Drake sans sombrer, nous en reparlerons …

passage-drake-antarctique

Le passage de Drake, terreur des marins

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Continent blanc : 7 eme jour, partie 1"

Me prévenir
avatar
Trier par:   Du plus récent | Du plus ancien | Le plus de vote
Abricota
Invité

Petits pingouins sur un éclat d’iceberg….
Petit aventurier sur un éclat du monde (glacé l’éclat)! Même sans avoir pu dépasser d’infranchissables sommets enneigés, l’expérience devait être vertigineuse! Sinon, pour les moins téméraires, il y a Aquaboulevard avec toboggan et eau chaude 🙂

wpDiscuz